En poursuivant votre navigation, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation et notamment l'utilisation des cookies. Pour en savoir plus

X

Blogue Unis

Blogue Unis

retour aux blogues

Deux aventures incontournables à Edmonton

ÉCRIT PAR : Colin Champagne
PUBLIÉ LE : 29 mars 2018

Edmonton. Ce n’est peut-être pas la première ville à laquelle on pense quand on parle de « grandes villes canadiennes ». Lorsqu’on voyage à l’étranger et qu’on dit aux gens qu’on parle français et qu’on vient d’Edmonton au Canada, on entend parfois « Ah oui, Edmonton. Quelle belle région du Québec! » Edmonton est pourtant une ville canadienne incroyable qui abrite une culture diverse et animée. En fait, Edmonton est surnommée la ville des festivals, car on y retrouve plus de 100 différents festivals par année. Parmi ceux-ci, on y retrouve deux événements particulièrement spéciaux qui ont un grand impact dans la communauté francophone locale.

Le Festival Canoë Volant

HeapMedia34759

En s’inspirant du conte folklorique de la Chasse Galerie d’Honoré Beaugrand, le Festival Canoë Volant est un véritable portail vers un univers hivernal magique. Organisé par la Cité francophone, le centre communautaire francophone d’Edmonton, ce festival offre aux gens d’Edmonton une expérience culturelle complète.

Les visiteurs peuvent manger du pain de banique, de la soupe aux pois ou se sucrer le bec avec de la tire sur la neige. De la musique peut être entendue de l’igloo ou joue un DJ et de la scène à l’intérieur où se présentent de nombreux artistes locaux. Grands et petits peuvent faire du traîneau, admirer les sculptures de glace et de neige, ou se rendre à cheval vers le ravin : là où la légende du canoë volant prend vie.

Edmonton est choyée d’être la ville avec le plus grand parc urbain en Amérique du Nord. Le saviez-vous? C’est en partie dans ce parc que les nombreux interprètes donnent vie à la légende canadienne française. Loups, voyageurs et êtres mystiques interagissent avec les visiteurs tout en cherchant la cité des lumières. Il ne faut pas oublier de le mentionner : le festival se déroule la nuit. Les sentiers sont remplis d’oeuvres lumineuses créées par des étudiants en arts visuels d’Edmonton.

Pour se réchauffer du froid de février, on peut se rendre dans les tipis ou la tente animée par des conteurs et des musiciens francophones et métis. Près des feux de camps, on peut entendre des artistes autochtones agrémenter la soirée avec leurs chants et leurs tambours.

Toutefois, la magie du festival n’est peut-être pas seulement dans ses nombreuses activités et ses légendes. Elle se retrouve aussi dans sa capacité de rassembler une grande diversité de personnes. C’est une des meilleures occasions pour que la communauté anglophone puisse découvrir la culture canadienne française, sans compter les nombreux artistes autochtones et métis. Le festival, en entier, est un produit local et le sentiment de fierté qui en résulte en fait quelque chose d’unique et d’incontournable.

Le Gala D’un rire à l’autre

HeapMedia34758

Depuis quatre ans maintenant, Juste pour rire vient enregistrer son Gala D’un rire à l’autre à Edmonton. Le concept est simple : un gala d’humour avec des humoristes provenant de partout au Canada.

Des spectacles d’humour, on en retrouve partout. Dans toutes les villes, villages, bars ou sous-sols, on entend des humoristes faire rire (ou pas) les salles. Toutefois, qu’on entende rire en français, à l’extérieur du Québec, c’est exceptionnel. Vous pouvez comprendre alors qu’un spectacle d’humour avec des humoristes qui proviennent non seulement du Québec, mais aussi de l’Ouest canadien et des Maritimes est un vrai cadeau.

Ce gala semble être un favori des Québécois en exil en Alberta. Depuis ses premières années, les salles sont combles pour voir des humoristes renommés tels que Luc Leblanc, François Massicote et plus récemment les Grandes Crues. Bien sûr, cet événement est l’occasion de se divertir, mais est aussi bien souvent un premier pas pour certains francophones de se rassembler et de découvrir la richesse de la communauté d’ici.

Les spectacles seront diffusés sur Unis TV dès le 15 juin. Croyez-moi, ça promet!

Article rédigé par Colin Champagne, reporter local pour Unis TV. Originaire de St-Paul en Alberta, il habite présentement à Edmonton. Il travaille à l’Université de l’Alberta comme spécialiste à l’apprentissage pour la Faculty of Nursing et collabore sur des projets télévisuels locaux lorsque la chance se pointe!

Suggestion