En poursuivant votre navigation, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation et notamment l'utilisation des cookies. Pour en savoir plus

X

Blogue Unis

Blogue Unis

retour aux blogues

Les légendes de la côte de Terre-Neuve-et-du-Labrador

La petite momie

ÉCRIT PAR : Jocelyne Thomas
PUBLIÉ LE : 10 août 2017

Freshwater, TNL

La région de Placentia Bay et le havre de Placentia étaient appelés Plaisance par les pêcheurs français du 17e siècle, Placençia par les Espagnols et probablement autre chose par les Basques qui y pêchaient dès le début du 16e siècle. Elle est à proximité des Grand Bancs, où la morue présente en abondance attirait les pêcheurs d’Europe. Sa localisation sur la côte sud-ouest de l’île de Terre-Neuve la protégeait des pires effets du climat de l’Atlantique du Nord et permettait d’accéder facilement aux ports européens.

Au 20e siècle, la région de Placentia – plus particulièrement une petite péninsule juste au nord-ouest de la baie qui hébergeait les communautés de Marquise et Argentia – a occupé une place très importante dans la stratégie militaire de la Seconde Guerre mondiale. Comme dans d’autres endroits sur cette île à proximité de l’Europe, les États-Unis ont voulu y établir une base militaire pour faciliter le transport de matériaux et de personnel au front. Mais pour cela, il fallut reloger les habitants des deux communautés. Cela s’est fait, mais non sans heurts, car il n’y avait pas que les vivants à déménager…

HeapMedia28636

Bien que dédommagés pour leur relocalisation, plusieurs habitants étaient mécontents de devoir déraciner leurs familles et abandonner les terrains de leurs grands-parents, ou même de leurs arrière-grands-parents. Ces terres qui bien souvent, contenaient aussi les dépouilles des membres de leurs familles. Il fallait donc leur trouver un nouvel endroit de repos.

Découvrez l’histoire de la base d’Argentia, où les morts tout comme les vivants ont été réinstallés dans de nouvelles demeures!




Suggestion