En poursuivant votre navigation, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation et notamment l'utilisation des cookies. Pour en savoir plus

X

Blogue Unis

Blogue Unis

retour aux blogues

Les légendes de la côte de Terre-Neuve-et-du-Labrador

Le sabotage Banting

ÉCRIT PAR : Jocelyne Thomas
PUBLIÉ LE : 10 août 2017

Gander, Terre-Neuve

Quand quelqu’un de célèbre meurt, que ce soit par accident ou de causes naturelles, il y a souvent des rumeurs d’actes criminels – d’assassinat, de sabotage, d’empoisonnement ou autre cause perfide. En temps de guerre, cette idée peut prendre une importance plus grande, car il est aisé d’envisager que l’ennemi cherche à semer la confusion ou même à paralyser la capacité de riposte.

Le docteur Frederick Banting, scientifique réputé pour avoir découvert un moyen de traiter le diabète avec l’insuline – découverte, d’ailleurs, qui lui a rapporté un prix Nobel – était aussi membre des forces armées canadiennes. À la fin de ses études en médecine en 1916, il part immédiatement à la guerre en tant qu’officier médical au front. Il reçoit la Croix militaire pour sa bravoure durant une bataille à Cambrai, où il continue à soigner les soldats bien qu’étant lui-même blessé. C’est pendant cette période de guerre qu’il commence à s’intéresser à la recherche médicale et à la chirurgie.

Avec l’arrivée de la Seconde Guerre mondiale, Banting se lance dans la recherche en médecine aéronautique et armes chimiques et bactériologiques. Ces recherches ont fort probablement une incidence sur les rumeurs entourant la mort de Banting dans un écrasement d’avion….

La réalité est que les conditions météorologiques à certaines époques de l’année rendent l’aviation aussi périlleuse que la navigation sur la côte de Terre-Neuve. Par une soirée glaciale de février 1941, une « Lockheed Hudson Bomber » de la « Air Transport Command », la section des forces armées américaines qui était chargée du transport des avions (et parfois de matériel et de personnel) des États-Unis à l’Europe, s’est écrasée dans les bois. Il y avait quatre personnes à bord, dont le fameux docteur Banting. Seul le pilote a survécu – mais ce qu’il raconte à propos des dernières heures du docteur est aussi émouvant qu’étonnant!

Vivez un moment intense de l’histoire de l’aviation – et apprenez-en plus à propos d’un homme pour qui porter assistance aux autres était un instinct plus fort que tout.




Suggestion